POUR QUE VIVE LA TERRE ! Cultivons ensemble les graines de l’autonomie.

Colloque et rencontres du 6 AU 18 février 2017 en Casamance au SÉNÉGAL. Organisé par Gandhi International et Génération Non-Violente. Médiane-nv a été partenaire de l'organisation, de l'animation des rencontres et à mis en place les soirées culturelles. La médiation des rencontres a été assurée par François Verlet.

A une époque où le monde traverse des situations de crises au niveau politique, économique et social engendrant des violences de tout ordre, le développement d'alternatives économiques et sociales est fondamental pour replacer les valeurs humaines essentielles de solidarité et de respect de l'environnement au coeur de nos sociétés.

Dans le cadre de leur mission de promotion de ces valeurs Gandhiennes les associations Gandhi International et Génération Non Violente ont organisé en février 2017 un colloque au Sénégal, en Casamance. Ce projet intitulé « Pour Que Vive la Terre, cultivons ensemble les graines de l’autonomie » a rassemblé dans la joie du partage et l'intensité d'un colloque animé des participants et intervenants occidentaux et africains venus s'échanger sur ces alternatives.Ceci a permis de renforcer et développer ensemble des solutions plus humaines, plus dignes et plus justes.

  • Un voyage a fait découvrir la Casamance, du 6 au 14 février 2017 aux participants étrangers venus du Burkina-Faso, de la RDC et d'Europe. Il leur a permis de rencontrer des acteurs locaux de l’alternative afin de s'enrichir de leurs démarches.
  • Un colloque et trois soirées culturelles regroupant 70 participants a eu lieu du 15 au 18 février 2017 à Brin et Ziguinchor.

L’échange avec les populations locales a favorisé, autour de l'idée d'une autonomie agricole, artisanale et artistique, la fidélisation des hommes sur leur terre et l'encouragement à une transition globale face à une économie mondialisée souvent défavorable à l'épanouissement des populations.

Un compte-rendu du colloque est disponible en version papier (20€, envoi compris, en soutien à nos actions). Ce compte-rendu intègre la déclaration finale des participants, élaborée collégialement.

À la suite de ces rencontres et du colloque une équipe réunissant des bénévoles des divers partenaires organisateurs poursuivent le travail amorcé avec une demande de subvention auprès de la Région Occitanie et la proposition d'implantation d'une méthodologie d'autonomisation des villages inspirée de l'organisation Sri-Lankaise Sarvodaya Shramadana.

 Une caravane « Pour que Vive la Terre » reliant Paris à Ziguinchor est programmée pour le Printemps 2020. Elle durera 10 semaines et traversera huit villes-étapes où se tiendront des échanges et des rencontres similaires à ceux qui ont eu lieu en Casamance en février 2017.